AGENDA - EVENEMENTS

ONE HOPE Thème : REMISE DE KIT ONE HOPE AUX BUREAUX REGIONAUX
[ Voir + ]


Publicité
VOTRE POINT DE VUE SUR LE SUJET NOUS INTERESSE
Kassym L'Elu   |  Lu 1134 fois   |   Publié le 15 Juillet 2015
Le Chrétien avant et après le mariage

La problématique Avec des amis en question non-chrétiens, et un lien très fort que nous avons avec eux, comment peut on gérer nos relations au mieux avec nos amis non chrétiens? . Au reste, en devenant différent, les intérêts communs qu'on a pu avoir avec ces amis se dissipent petit à petit, du coup on ne sait plus quoi faire de plus avec eux, bien que notre amour envers eux existe toujours.

L'état de notre relation avec les non chrétiens Les discussions ont commencé à s'axer autour du témoignage, certains racontaient quelques vécus avec leurs amis, en s'appuyant sur l'importance du témoignage pour un chrétien. Nous avons vocation à œuvrer pour que Dieu gagne le cœur des hommes, mais celà ne doit surtout pas nous empêcher à rester naturels. Ensuite avant d'entamer directement sur le comportement, on a porté l'accent sur les différences qu'ils ont vis à vis de nous sur Dieu, qu'il faut tout de même respecter. Il y a des gens qui rejettent Dieu catégoriquement, d'autres qui ont une autre foi, ou tout simplement ceux qui ne se posent jamais la question, mais qui ne restent pas pour autant infréquentables pour nous, car de leur coté, ils respectent notre foi. Les liens qu'on tisse avec nos amis non-chrétiens, peuvent au moins se concrétiser sur des valeurs communes.

Un changement d'attitudes ? Lorsqu'on se convertit, le cœur commence à changer, on est donc amené à adopter un nouveau comportement avec nos amis . Nous sommes devenus une nouvelle créature, ce qui implique un changement dans la relation. Une confrontation nait , notre foi est éprouvée , nous aimerions garder la même relation qu'auparavant . Les participants qui ont eu ce vécu, ont fait remarquer que dans ces cas là, il ne faut pas changer la relation sèchement dans sa globalité. En effet, il ne s'agit pas d'oublier notre rôle d'ami, mais plutôt d'avoir le discernement, sur les points qui vont être modifiés, et qu'on peut même travailler ces changements d'habitudes avec les amis en question, s'ils sont disposés . Lorsque les affections, ou les sentiments, peuvent être un danger pour le salut, ou une occasion de chute, la rupture s'avère nécessaire, ou du moins prendre de la distance. Certains se sont sentis obligés d'être allés jusqu'à là, en suivant leur cœur, d'autres prétendaient que les circonstances peuvent nous mener dans ce cas de figure. Le pardon peut "alléger" les tensions, et même faire l'objet de témoignage. Nous avons tous un parcours dans notre vie, et on pourrait considérer une relation amicale comme une étape dans notre vie, Dieu a fait l'homme droit, avec sa voie qu'il doit suivre, et il se trouve que les voies peuvent se croiser.

REAGISSEZ SUR CE SUJET !
LES AUTRES SUJETS A DEBATTRE
  • Prem.
  •  
  • «
  •  
  • 1
  • 2
  •   
  • Dern.