AGENDA - EVENEMENTS

ONE HOPE Thème : REMISE DE KIT ONE HOPE AUX BUREAUX REGIONAUX
[ Voir + ]


Publicité

 
eeadci.org   |  Auteur : Jérémy Sourdril   |  Lu 76 fois   |   Publié le 17 Janvier 2017
Suivre un homme Dieu ? (mise en garde) 2ième Partie
En tant que serviteurs de Dieu, nous devons faire attention de ne pas devenir un objet d'idôlatrie. Nous devons veiller aux poteaux que nous construisons, afin qu'ils ne deviennent pas une occasion de chute. 

SUIVRE QUELQU'UN QUI SUIT DIEU

Certes, l'apôtre Paul pouvait dire :

17 Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.

Mais s'il pouvait encourager cela, il ne faut pas oublier ce qui a précédé cet encouragement. Dans ce chapitre, il commence par nous mettre en garde contre les faux ouvriers, il encourage à ne pas placer sa confiance en l'homme, il dit qu'il a considéré tout ce qui était bon dans sa propre vie (religieusement parlant), comme une perte. Finalement, il déclare que le but de sa vie, c'est de connaître Christ et d'être semblable à Lui. Après son encouragement à suivre son modèle, il dit encore :

18 Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore en pleurant. 19 Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux choses de la terre.

De tels hommes, il ne faut pas les suivre, et si nous pouvons suivre des hommes de Dieu comme Paul, ou comme Moïse, nous le pouvons aussi longtemps qu'ils suivent eux-mêmes Christ. Paul, Moïse, Apollos ou Céphas ne devront jamais remplacer Dieu dans notre vie !

Je pourrais vous citer tous les prédicateurs à la mode, et je vous dirais : Suivez ceux qui suivent Christ, mais suivez avant tout Christ !

Je vous dirais encore : Suivez-moi, mais si un jour j'abandonnais Dieu, fuyez loin de moi et priez afin de ne pas tomber, vous aussi ! Mais je suis persuadé que Dieu a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à la fin.

L'absence du prédicateur leader révèlera ton coeur

Moïse est resté trop longtemps sur la montagne. L'absence du prédicateur leader révèlera votre coeur.

  • Si le pasteur ne prie pas, priez-vous ?
  • Si le pasteur ne jeûne pas, jeûnez-vous ?
  • Si le pasteur n'encourage pas aux oeuvres bonnes, en faites-vous ?
  • Si le pasteur ne se soucie pas des pauvres, des veuves et des orphelins, vous en souciez-vous ?
  • Si le pasteur est absent des commandements de Dieu, cela devient-il pour vous une pierre d'achoppement ?

J'AI VU UNE FOULE DE STUPIDES MOUTONS

J'ai vu une foule de stupides moutons. J'étais sur la montagne, et je voyais dans la vallée. Ils suivaient "le prédicateur", et ils le suivaient partout. Ils voulaient le suivre jusque dans sa maison, jusque dans sa chambre. C'est inconvenant. Ils le suivaient, comme une foule hébétée, comme des aimants qui ne pouvaient faire que de le suivre.

"L'homme de Dieu va ici !". La foule de moutons le suivait. "L'homme de Dieu est maintenant là !". La foule le suivait encore.

L'homme de Dieu a mis sa photo sur un poteau. Les moutons regardaient la photo et la commentaient. L'homme de Dieu est parti chez lui, la foule désirait ardemment être invitée à entrer.

L'un des moutons trouva une porte arrière ouverte. Il entra, et se mit à table, tentant tant bien que mal de ne pas sauter comme un mouton, tellement sa joie était grande. Il se disait : "Je vais voir l'homme de Dieu, je vais manger avec l'homme de Dieu, dans sa maison !". Mais l'homme de Dieu ne se présenta pas. Non, il avait été averti par son Maître qui avait senti l'odeur d'un sacrifice idôlatre.

L'homme de Dieu avait laissé son manteau sur une chaise. Le mouton, quoi qu'un peu déçu de ce rendez-vous différé, prit le manteau et s'en recouvrit. Il reniflait et humait le manteau. Le mouton avait maintenant le manteau de l'homme de Dieu !

Il sortit précipitamment à la rencontre de la foule des moutons en s'écriant : "J'ai le manteau de l'homme de Dieu, j'ai le manteau de l'homme de Dieu !". Alors, les moutons se parlèrent les uns aux autres. Les plus vieux se retirèrent. Ils étaient en arrière, c'était plus facile pour eux de partir. Cependant, les sourires commençaient à naître chez les plus jeunes, qui étaient à l'avant. Un pincement se créa dans leur coeur et ils s'écrièrent ensemble : "Il a le manteau de l'homme de Dieu, il a le manteau de l'homme de Dieu !". Ils sortirent leurs téléphones pour prendre des photos, et ils espéraient prendre une photo avec "le mouton manteau". Certains réussirent. Ceux-ci s'empressèrent alors d'aller chez eux et de construire devant leur maison, face à tous, un poteau sur lequel ils affichèrent fièrement la photo.

La foule de moutons était maintenant divisée. Les uns étaient pour l'homme de Dieu, les autres pour le mouton manteau. D'autres étaient pour les deux, suivant "la même onction". Ce n'était toutefois pas la même, mais une pâle imitation.

L'homme de Dieu se présenta au moment du sacrifice. C'était un dimanche matin. La cérémonie commença. Il exerça son ministère et les bras se levèrent dans l'adoration. Il y avait les jeunes et les vieux. Beaucoup parmi les jeunes essayaient de s'approcher le plus possible de l'homme de Dieu, cherchant la première rangée. Ils usèrent de stratèges pour cela. Pendant l'adoration, des yeux restèrent ouverts. Ils regardaient l'homme Dieu. Ils le regardaient avec insistance, plongeant leur regard sur son habit. Dans leur coeur, contrairement à plusieurs, l'homme n'était pas un homme de Dieu, mais il avait pris la place d'un homme Dieu.

Un jour, l'homme de Dieu mourut, puis on ne le trouva plus. Il fut recueilli dans la présence de Dieu. L'homme se courba alors devant Dieu. Dieu le félicita pour son bon service, mais il lui reprocha d'avoir accepté l'idôlatrie dans sa maison. Dieu lui rappela qu'un jour, alors qu'il entra dans sa maison, laissant la foule de moutons derrière lui, il posa son manteau puis partit prier. Et Dieu lui dit de ne pas redescendre, ce à quoi il obéit. Plus tard, il descendit, et son manteau avait disparu. Dieu lui fit le reproche de ne pas avoir fermé la porte arrière de sa maison. "Tu aurais dû veiller, tu aurais dû faire attention", lui dit Dieu. Dieu ajouta : "À cause de cela, une odeur d'idôlatrie est entrée et s'est répandue dans ta maison. Ne voyais-tu pas la foule de stupides qui te voyait comme un homme Dieu ? Tu aurais dû agir contre cela, tu aurais dû fermer la porte". Puis, après les reproches, vint la gloire. L'homme de Dieu fut accueilli dans la gloire du Seigneur.

Le mouton manteau avait disparu lui aussi depuis bien longtemps, prenant avec lui un grand nombre de moutons. Il paraîtrait qu'il aurait pris de leur argent, de leurs biens, et qu'il serait parti dans une autre contrée.

HOMME DE DIEU, OU HOMME DIEU ? OCCASION DE CHUTE, OU D'ENCOURAGEMENT ?

Dieu dit :

15 Je vous donnerai des bergers selon mon coeur, Et ils vous paîtront avec intelligence et avec sagesse.

En tant que serviteurs de Dieu, nous devons faire attention de ne pas devenir un objet d'idôlatrie. Nous devons veiller aux poteaux que nous construisons, afin qu'ils ne deviennent pas une occasion de chute. Si David a mis dans sa tente les armes du philistin, il ne les a pas affichées comme un poteau devant sa maison. Il les a fait entrées chez lui. Veillons à nos coeurs, et veillons à ne pas attirer les yeux et le coeur du peuple vers nous. Résistons à la tentation satanique de devenir un homme Dieu.

MOUTON D'UN HOMME, OU BREBIS DU SEIGNEUR ?

Dieu dit :

6 L'Eternel me dit, au temps du roi Josias : As-tu vu ce qu'a fait l'infidèle Israël ? Elle est allée sur toute montagne élevée et sous tout arbre vert, et là elle s'est prostituée. 7 Je disais : Après avoir fait toutes ces choses, elle reviendra à moi. Mais elle n'est pas revenue. Et sa soeur, la perfide Juda, en a été témoin. Lire la suite

Frères et soeurs, si un "homme de Dieu" a pris la place de Dieu dans votre coeur, revenez à Dieu. Il n'est pas question de quitter l'église, il est question de quitter l'idôlatrie dans votre coeur.
"Ceux qui dirigent bien dans l'église doivent être jugés dignes d'un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement". C'est un fait.
"Que celui à qui l'on enseigne la Parole donne une part de tous ses biens à celui qui l'enseigne". C'est un fait également.
"Soyez tous mes imitateurs, frères". C'en est un autre.

Il n'est pas vraiment question de l'homme de Dieu, il est question de la place que nous avons donnée à l'homme de Dieu dans notre coeur et de la réelle communion que nous avons avec Dieu.

Je ne voudrais pas que ce texte puisse encourager la rébellion et la division. Si ces choses se manifestent, c'est qu'elles étaient déjà présentes dans les coeurs. Mais si vous avez un bon coeur, mais que vous avez développé un amour malsain pour ce qu'on appelle un homme de Dieu, faites attention !

5 Qu'est-ce donc qu'Apollos, et qu'est-ce que Paul ? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun.

Aimez Dieu de tout votre coeur, aimez profondément l'homme de Dieu et priez pour lui, mais adorez Dieu seul.

8 Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus.