AGENDA - EVENEMENTS

ONE HOPE Thème : REMISE DE KIT ONE HOPE AUX BUREAUX REGIONAUX
[ Voir + ]


Publicité

 
eeadci.org   |  Auteur : Jérémy Sourdril   |  Lu 151 fois   |   Publié le 17 Janvier 2017
Suivre un homme Dieu ? (mise en garde) 1IERE partie
Lorsqu'un homme de Dieu devient dans notre vie un homme Dieu, nous sommes en danger. C'est là qu'une foule de chrétiens se perd, s'attachant aux discours creux et aux arguments mensongers des faux prophètes, qui deviennent pour eux une pierre d'acchoppement qui les font s'égarer... loin de la foi

Il n'est pas normal de ne plus savoir penser, par, et pour soi-même, qu'en passant par la pensée ou la prédication d'un homme de Dieu.

En écrivant "homme de Dieu", je me suis aperçu que j'avais écrit "homme Dieu", j'avais oublié le "de". C'est justement révélateur de la pensée que Dieu voulait vous partager. En effet : "Il n'est pas normal de ne plus savoir penser, par, et pour soi-même, qu'en passant par la pensée ou la prédication d'un homme Dieu".

Lorsqu'un homme de Dieu devient dans notre vie un homme Dieu, nous sommes en danger. C'est là qu'une foule de chrétiens se perd, s'attachant aux discours creux et aux arguments mensongers des faux prophètes, qui deviennent pour eux une pierre d'acchoppement qui les font s'égarer... loin de la foi (1 Tm 6:20-21). Mais tous ne sont pas des faux prophètes.

Si dans chaque action de votre vie, vous avez en tête les prédications d'un (seul) homme de Dieu, n'êtes-vous pas en train de devenir esclave d'un homme ?

23 Vous avez été rachetés à un grand prix; ne devenez pas esclaves des hommes.

Ne devenez pas esclave d'un homme, mais pensez par vous-même, éclairé par le Saint-Esprit, car, vous aussi, vous avez le Saint-Esprit si vous lui appartenez.

Parfois, nous suivons "l'homme de Dieu" comme des moutons. C'est bien de suivre un homme mais c'est mieux encore de suivre Dieu. En effet, le peuple de Dieu devait suivre Moïse au désert, mais si le peuple avait suivi Dieu, il ne serait pas mort dans le désert.

UN PRÉDICATEUR INCOMPARABLE

10 Il n'a plus paru en Israël de prophète semblable à Moïse, que l'Eternel connaissait face à face. 11 Nul ne peut lui être comparé pour tous les signes et les miracles que Dieu l'envoya faire au pays d'Egypte contre Pharaon, contre ses serviteurs et contre tout son pays, Lire la suite

Ma traduction dit que Moïse est incomparable à tout autre prophète. Et pourtant, lorsque Moïse a suivi le peuple et s'est laissé emporté par leur folie, se mettant en colère, il est mort, là, dans le désert, n'entrant jamais dans les promesses de Dieu, dans le pays où coulent le lait et le miel.

La plupart des serviteurs de Dieu qui m'inspirent sont morts, faisant partie des anciennes générations, mais lorsque je ne pense que par eux, alors je ne pense plus par Dieu. Il me faut veiller, et vous devez veiller à ce que votre foi repose sur Dieu, et non sur un homme, aussi bon soit-il.

Moïse était un homme extraordinaire, Un prédicateur incomparable, remarquable, avec un superbe caractère, des prédications uniques, manifestant toute la puissance de Dieu. C'est lui qui, par la puissance de Dieu, a ouvert la mer en deux. C'est lui qui a fait venir des cailles par milliers, et fait naître la manne. Dieu a envoyé par lui des plaies qui ont renversé le pays le plus puissant au monde.

Certainement, Moïse pouvait être suivi, de son appel, de son amour pour Dieu, de sa prédication, de son caractère, de ses prodiges. Il était bon de le suivre. Bon, juste et normal. Cependant...

L'homme de Dieu sur la montagne

Cependant lorsque l'homme de Dieu fut un peu trop longtemps sur la montagne, voici le peuple qui se fit un veau d'or. Le peuple avait suivi, "dimanche après dimanche" le prédicateur, ils avaient été nourris par lui et essayaient de vivre en fonction de ses prédications, mais lorsqu'il fut trop longtemps absent, le peuple se forma un dieu à leur image. Pourquoi ce dieu était-il si différent du vrai Dieu ? C'était un vulgaire animal, une vulgaire bête ! Parce que le peuple ne connaissait pas Dieu. Il ne savait pas à quoi il ressemblait. Ils entendaient parler de Dieu, de ses actions, par la bouche de "l'homme de Dieu", mais ils ne le connaissaient pas personnellement !

Dans nos églises, combien trouvons-nous d'hommes et de femmes qui suivent "l'homme de Dieu", sans suivre pleinement Dieu de coeur. Ils suivent l'homme de Dieu comme des foules suivent des sportifs, des stars, des politiciens, des gourous.

Si vous suivez l'homme de Dieu, mais que vous êtes incapable de méditer par vous-même, de penser par vous-même, de prier par vous-même, de louer Dieu par vous-même, alors vous êtes en danger. Vous êtes un mouton qui a comme idôle un veau.

L'HOMME DE DIEU : UN DANGER ?

Le danger, ce n'est pas l'homme de Dieu, mais ce danger, c'est la place que vous avez donné dans vos coeurs à l'homme de Dieu. Lorsque vous faites de l'homme de Dieu un "homme Dieu", alors vous commettez un adultère ! Vous commettez une idôlatrie !

L'apôtre Paul pouvait dire : "Donnez-nous une place dans vos coeurs !", mais il ne dit pas "Faites-nous la première place dans vos coeurs !". Pourquoi ? Parce qu'elle appartient à Dieu ! De plus, s'il pouvait encourager cette place, c'était en rappelant : "Nous n'avons fait tort à personne, nous n'avons ruiné personne, nous n'avons tiré du profit de personne" (2 Cor 7:2). Ce qui n'est pas le cas de tous...